Laser dispositif de mise à niveau – KABUSHIKI …

Laser dispositif de mise à niveau - KABUSHIKI ...

Maggs, Michael Norman (Kilburn & Strode 20 Red Lion Street, Londres, WC1R 4PJ, GB)

1. Dispositif de nivellement laser (1) comprenant une unité émettrice de lumière (12) pour irradier un faisceau laser, une unité rotative (3) pour faire tourner le faisceau laser pour balayer dans un plan de balayage, et des moyens pour interrompre le faisceau laser rotatif à l’intérieur une plage angulaire donnée, soit de côté d’une direction spécifique de telle sorte qu’un marquage au laser (10) est formée dans ladite direction spécifique dans le plan du faisceau laser de balayage.

2. Dispositif de nivellement laser selon la revendication 1, dans lequel ledit moyen d’interruption comprend un détecteur d’angle (11) destiné à détecter un angle de l’unité rotative, une unité de traitement de signal (13) pour émettre un signal marche-arrêt du rayon laser basé sur un signal provenant du détecteur d’angle, et une unité de commande (26) pour effectuer une commande marche-arrêt de l’unité d’émission de lumière sur la base d’un signal provenant de l’unité de traitement du signal.

3. Dispositif de nivellement laser selon la revendication 2, dans lequel le faisceau laser est éteint dans une plage angulaire donnée avant et après une direction spécifique pour former un repère de laser (10).

4. Dispositif de nivellement laser selon l’une quelconque des revendications 1 à 3, dans lequel ladite direction spécifique comprend une pluralité de directions.

5. Dispositif de nivellement laser selon l’une des revendications de 1 à 4, dans lequel ladite unité (3) tourne autour d’un axe rotatif horizontal et ladite direction spécifique est au moins un sens vertical vers le bas, en direction verticale vers le haut ou une direction horizontale perpendiculaire par rapport audit axe de rotation.

6. Dispositif de nivellement laser selon la revendication 1, dans lequel ledit moyen d’interruption est une plaque à fente (35) qui présente un trou à fente (34) pour permettre au faisceau laser de passer et agencé de telle sorte que le faisceau laser est interrompu.

7. Dispositif de nivellement laser selon la revendication 6, dans lequel ladite unité rotative (3) tourne autour d’un axe horizontal et ladite plaque à fente (35) est prévue de telle manière que le trou à fente (36) sur la plaque à fente (35) est positionnée dans la direction verticale descendante perpendiculaire à l’axe de rotation de l’unité rotative.

8. Dispositif de nivellement laser selon la revendication 6, dans lequel ladite unité rotative (3) tourne autour d’un axe horizontal et ladite plaque à fente (35) est prévue de telle manière que le trou à fente (36) sur la plaque à fente est positionnée à la verticale vers le haut et vers le bas, ou la direction horizontale perpendiculaire à l’axe de rotation de l’unité rotative.

9. Dispositif de nivellement laser selon l’une quelconque des revendications 1 à 8, dans lequel le faisceau laser est balayé réciproquement à l’intérieur d’un angle donné avant et après le marquage au laser (10).

CONTEXTE DE L’INVENTION

La présente invention concerne un dispositif de nivellement à laser pour émettre un faisceau laser dans des directions verticales ou horizontales pour numériser et pour fournir une ligne de référence ou à un plan de référence.

Le positionnement d’une cloison dans un immeuble ou d’une lampe fluorescente montée au plafond est réalisée selon une ligne de marquage tracée sur le sol, et la position indiquée par la ligne de marquage est déterminée par la projection du faisceau laser par un dispositif de nivellement laser à la surface du plafond , la surface du mur, etc.

En se référant à la Fig. 9, on va décrire un dispositif classique de mise à niveau de type laser, en particulier à un dispositif de mise à niveau laser 1 pour fournir une ligne de référence verticale et un plan de référence vertical.

Dispositif de nivellement laser 1 comprend une unité centrale 2, comportant un système de projection, une unité de commande, une alimentation électrique, etc. ont été incorporés, et une unité rotative 3 comportant un prisme pentagonal, entraîné en rotation autour d’un axe de rotation dans le sens horizontal, sur l’unité principale 2. un faisceau laser émis par le système de projection dans l’unité principale 2 est émis dans une direction vers l’axe de rotation et dans une direction perpendiculaire à l’axe de rotation via le prisme pentagonal. En faisant tourner le prisme pentagonal sur l’unité rotative 3, un plan de référence vertical est formé. Sur la surface supérieure de l’appareil principal 2, d’un tube à bulles 4 est disposé, ainsi que trois pattes 5 sont montées sur la surface inférieure de l’unité principale 2. L’une des branches sert de vis de réglage pour réaliser le nivellement par le dispositif de nivellement laser 1.

Dans le passé, l’opération à effectuer un positionnement adéquat du dispositif de nivellement laser 1 a été effectué comme suit:

Le dispositif de nivellement laser est divisé en deux types: un type, dans lequel l’unité rotative 3 lui-même est mis en rotation, et d’un type, qui est conçu dans une construction étanche, et dans lequel seule une partie rotative à l’intérieur de l’unité rotative 3 est mis en rotation. Dans le premier type, dans lequel l’unité rotative 3 est lui-même entraîné en rotation, le positionnement du dispositif de nivellement laser est effectué manuellement par l’opérateur en faisant tourner l’unité rotative 3. Dans le dernier type, qui comporte une partie rotative incorporée dans l’unité rotative 3 la partie rotative ne peut pas être mis en rotation depuis l’extérieur. Par conséquent, un mécanisme doit être spécialement aménagée, dans lequel une partie de rotation peut être entraîné en rotation mécaniquement à partir de l’extérieur, ou un autre mécanisme doit être prévu, dans lequel une partie rotative peut être tournée électriquement en mode normal ou inverse les directions à faible vitesse par un commutateur électrique.

Lors de l’opération pour un positionnement adéquat du dispositif de nivellement au laser, dans le cas où il est le dispositif du type dans lequel l’unité de rotation est lui-même entraîné en rotation, en plaçant les marques 8 et 9, qui coïncident les uns avec les autres lorsque le faisceau laser 10 est émis en direction verticale vers le bas de l’unité rotative 3, sont marqués sur l’unité principale 2 et sur la partie tournante de l’unité de rotation 3. l’unité rotative 3 est manuellement tourné pour rendre les repères de positionnement 8 et 9 coïncident les uns avec les autres de sorte que le laser faisceau est émis dans la direction verticale vers le bas de l’unité de rotation 3. dans le cas où le point du faisceau laser irradiant est aligné avec un point sur le sol, par exemple référence avec le point d’intersection des lignes de marquage 6 et 7, et la direction du faisceau laser de balayage est aligné avec la ligne de marquage 6 et la partie tournante de l’unité rotative 3 est mis en rotation ou est mutuellement mis en rotation dans une plage angulaire donnée à aligner un lieu géométrique du faisceau laser avec la ligne de marquage 6. dans un autre type de dispositif de nivellement laser, dans lequel le faisceau laser aligné avec l’axe de rotation est émis par l’unité de rotation 3, le positionnement du dispositif est réalisé de telle manière qu ‘il est aligné avec le point d’intersection des lignes de marquage 6 et 7, et que le point du faisceau laser émis dans le sens de l’axe de rotation d’irradiation est aligné avec un point marqué sur un prolongement de la ligne de marquage 7 de référence.

En outre, le même pour un type, dans lequel une partie rotative est prévue à l’intérieur de l’unité rotative 3. Par une opération de commutation, la partie tournante est correctement mis en rotation, le faisceau laser est irradié dans une direction verticale vers le bas, et le point d’irradiation est aligné avec le point de référence. Ensuite, la direction du faisceau laser de balayage est réglée.

Dans le dispositif classique de mise à niveau de type laser tel que décrit ci-dessus, l’opération de réglage doit être effectué en deux étapes, à savoir une étape pour installer le dispositif à la position de référence et une étape pour régler la direction de balayage après l’installation du dispositif tout en déplaçant la partie tournante. Cela implique la procédure compliquée et beaucoup de temps de travail. Dans le type de dispositif, dans lequel la partie rotative est incorporé à l’intérieur de l’unité rotative, la partie rotative ne peut pas être mis en rotation depuis l’extérieur. Ainsi, un mécanisme doit être fourni, dans lequel la partie rotative peut tourner mécaniquement ou électriquement dans des conditions normales ou inverser les directions. Il en résulte une structure plus compliquée.

EP 0586804 concerne un appareil à laser, dans lequel les faisceaux laser sont émis dans trois directions mutuellement perpendiculaires et sont balayées par des prismes rotatifs respectifs pour former les trois plans perpendiculaires aux faisceaux respectifs et mutuellement perpendiculaires les unes aux autres.

EP 0595271 se rapporte à un laser de repérage qui émet un faisceau laser dans un plan de balayage et reçoit un signal d’alignement réfléchi par des moyens réfléchissants étant espacée des portions réfléchissantes.

RESUME DE L’INVENTION

Il est un objet de la présente invention est de proposer un dispositif de nivellement laser, par lequel il est possible d’installer facilement le dispositif de nivellement laser à une position de référence et pour ajuster la position après l’installation. Un autre objet de la présente invention est de proposer un dispositif de nivellement laser, qui présente une structure simplifiée. L’invention est définie dans les revendications.

DESCRIPTION BRÈVE DES DESSINS

  • Figue. La figure 1 est un bloc-diagramme schématique d’un mode de réalisation de la présente invention;
  • Figue. La figure 2 est une vue extérieure de la forme de réalisation ci-dessus;
  • Figue. La figure 3 est une vue en coupe transversale latérale d’une partie essentielle d’un mode de réalisation de la présente invention;
  • Figue. 4 est une vue en plan montrant une partie essentielle du mode de réalisation ci-dessus;
  • Figue. La figure 5 est une vue de dessous d’une partie essentielle du mode de réalisation ci-dessus;
  • Figue. La figure 6 est une vue en coupe transversale latérale d’une partie essentielle d’un autre mode de réalisation de l’invention;
  • Figue. La figure 7 est une vue en perspective montrant le fonctionnement du dispositif de la présente invention;
  • Figue. La figure 8 est une vue en perspective montrant le fonctionnement du dispositif de la présente invention; et
  • Figue. La figure 9 est une vue externe d’un dispositif de type classique.

    Description détaillée des modes de réalisation préférés

    Figue. La figure 1 représente un schéma de principe schématique d’un mode de réalisation de la présente invention, dans lequel les mêmes composants que sur la Fig. 9 est désigné par le même symbole. Le numéro de référence 2 représente une unité principale, et 3 représente une unité rotative. Tout d’abord, la description sera donnée sur l’unité rotative 3.

    L’appareil principal 2 du dispositif, un support de rotation 16 est monté à rotation. Un prisme pentagonal 15 est agencé et un engrenage entraîné 17 est monté de façon concentrique sur le support en rotation 16. Un pignon d’entraînement 18 sur l’arbre de sortie d’un moteur de balayage 19 est en prise avec l’engrenage mené 17.

    Ensuite, l’unité principale 2 est décrite.

    Un détecteur d’angle 11 pour détecter la rotation du support rotatif 16 est prévu, et une lumière d’émission de l’unité 12 ayant un axe optique aligné avec l’axe de rotation de la rotation de l’appui 16 est disposé. Le détecteur d’angle 11 comprend un disque rotatif et un détecteur. Le disque rotatif a angle de détection de fentes prévues sur la périphérie totale à pas angulaire égale et une fente de détection de position 0 fourni en un seul point sur la périphérie totale. Le détecteur comprend un codeur pour détecter l’angle de détection de fente et pour émettre une impulsion d’angle et un interrupteur de détection destiné à détecter la fente en position 0, et pour émettre un signal 0 de réglage. La lumière unité 12 d’émission comprend un système optique 21 comportant une diode laser 20 et une lentille de collimateur, etc. Le faisceau laser émis par la diode laser 20 est collimaté à faisceaux parallèles et est émise vers le prisme pentagonal 15 en faisceaux parallèles.

    L’unité principale 2 comprend une unité de traitement de signaux 13, à laquelle un signal provenant du détecteur d’angle 11 est appliqué en entrée et le signal provenant de l’unité de traitement de signal 13 est entré dans une unité de commande 26, par exemple une unité centrale de traitement. L’unité de commande 26 numéros des signaux de commande à une unité de commande d’émission de lumière 27 pour entraîner l’unité d’émission de lumière 12 et à une unité de commande de rotation 28 pour conduire un moteur de balayage 19 respectivement.

    En outre, l’unité de traitement de signal 13 comprend une unité d’angle de traitement de signal 22, un compteur 23, un comparateur 24 et une unité de réglage de valeur de référence de compteur 25. Le signal provenant du détecteur d’angle 11 est appliqué à l’unité d’angle de traitement de signal 22, qui traite le signal, par exemple amplifie le signal et les entrées d’un signal d’impulsion correspondant au signal d’angle au compteur 23. Le compteur 23 compte le nombre d’impulsions provenant de l’unité d’angle de traitement de signal 22, et le nombre de chiffres est délivrée au comparateur 24 et l’unité de commande 26. le compteur unité de réglage de valeur de référence 25 peut définir le nombre d’impulsions comme souhaité, et la valeur numérique ainsi créé est entré au comparateur 24. le comparateur 24 compare la valeur numérique fixée à l’unité de réglage de la valeur de référence de compteur 25 avec le numérique la valeur du compteur 23. Lorsque ces deux valeurs coïncident les uns avec les autres, un signal de coïncidence est appliqué à l’unité de commande 26. sur la base du signal de coïncidence, l’unité de commande 26 émet un signal de commande d’émission de lumière à l’unité de commande d’émission de lumière 27 et commande l’émission de lumière de la diode laser 20 par l’intermédiaire de l’unité de commande d’émission de lumière 27. l’unité de commande 26 émet un signal de commande de rotation vers l’unité de commande de rotation 28 et commande la rotation du moteur de balayage 19 par l’intermédiaire de l’unité de commande de rotation 28.

    Dans ce qui suit, la description sera donnée lors du fonctionnement du dispositif se référant à la Fig. 2.

    Le faisceau laser parallèle émis à partir de la lumière unité 12 d’émission est dévié dans une direction perpendiculaire à l’axe optique du prisme pentagonal 15 et est émis par l’unité de rotation 3. Le prisme pentagonal 15 est mis en rotation par le moteur de balayage 19 par l’intermédiaire de l’engrenage d’entraînement 18 et l’engrenage 17. entraîné par le balayage du faisceau laser émis à travers le prisme pentagonal 15, un plan de référence vertical est formé par le faisceau laser.

    Le signal de consigne 0 de l’interrupteur du détecteur d’angle 11 est réglé de telle sorte que le faisceau laser est émis dans une direction d’un angle déterminé d’avance, par exemple de 30 ° de l’avant, de la position où faisceau laser est émis dans une direction verticale vers le bas. Le signal 0 jeu est entré dans le compteur 23 via l’unité de commande 26.

    Lorsque le signal 0 de consigne est entré dans le compteur 23, la valeur de comptage sur le compteur 23 est remis à 0. Dans le comparateur 24, une première valeur de comptage pré-établie correspondant à un angle inférieur à 30 ° et plus proche de 30 °, une seconde présélection valeur de comptage correspondant à un petit angle près, et notamment de 30 °, et une troisième valeur de comptage pré-établie correspondant à 60 ° sont appliqués respectivement par l’unité 25 de réglage de la valeur de référence de compteur.

    0 lorsque le signal de consigne est appliquée à l’unité de commande 26 par le compteur 23, un signal de retournement de la lumière est délivrée à l’unité de commande d’émission de lumière 27 et l’émission de lumière de la diode laser 20 est arrêté. Le comparateur 24 compare le signal provenant du compteur 23 à la valeur prédéfinie de l’unité de réglage de valeur de référence de compteur 25. Quand le nombre de chiffres coïncide avec la première valeur de comptage prédéterminée, un premier signal de coïncidence est délivré à l’unité de commande 26. Sur la base de le premier signal de coïncidence, l’unité de commande 26 émet un signal de commande d’émission de lumière à l’unité de commande d’émission de lumière 27 et le faisceau laser est émis à partir de la lumière d’émission de l’unité 12.

    Ensuite, le comparateur 24 délivre un deuxième signal de coïncidence à l’unité de commande 26 lorsque le signal provenant du compteur 23 coïncide avec la deuxième valeur de comptage prédéfinie. Sur la base du second signal de coïncidence, l’unité de commande 26 émet un signal de commande à l’unité de commande d’émission de lumière 27 et arrête l’émission de lumière de la lumière unité 12. émettant en outre, le comparateur 24 délivre un troisième signal de coïncidence par rapport à l’unité de commande 26 lorsque le nombre de comptages coïncide avec la troisième valeur de comptage prédéfinie. Sur la base du troisième signal de coïncidence, l’unité de commande 26 émet le faisceau laser provenant de la lumière par l’intermédiaire de l’unité 12 d’émission de l’unité de commande d’émission de lumière 27.

    Comme on le voit sur la Fig. 2, faisceau laser est émis en spot-même manière dans la direction verticale vers le bas. La lumière est éteinte dans une plage angulaire donnée (30 ° dans le mode de réalisation ci-dessus) de la direction verticale vers le bas. Ainsi, un plan de référence vertical est formé dans la gamme restante.

    Pour installer facilement le dispositif de nivellement laser 1, le spot est aligné avec le point d’intersection des lignes de marquage 6 et 7 sous la condition lumière au-dessus d’émission, et le lieu sur le sol comme effectué par balayage du faisceau laser est aligné avec le marquage ligne 6. Aucune opération spéciale, telles que l’arrêt de la rotation de l’unité rotative 3 ou la rotation à faible vitesse, est nécessaire pour installer le dispositif de nivellement laser 1.

    Il est inutile de dire que l’angle pour éteindre le faisceau laser ne se limite pas à 30 °. Dans le mode de réalisation ci-dessus, la lumière est éteinte avant et après, sauf une partie dans la direction verticale vers le bas, tandis que la lumière peut être éteint que dans une partie dans la direction verticale vers le bas. La direction de la lumière de tache formée ne se limite pas à la direction verticale vers le bas, et il peut être dans le sens vertical vers le haut ou dans le sens horizontal. Ou bien, il peut être dirigé simultanément ou de manière sélective dans quatre directions, y compris vers le haut, verticale et horizontale. La tache formée peut être un point, un segment de ligne ayant une longueur donnée, ou un marqueur laser (marqueur d’index).

    En outre, faisceau laser est mis en rotation sur la direction périphérique totale pour le balayage dans le mode de réalisation ci-dessus, alors qu’il peut être mutuellement balayé dans un angle donné, par exemple dans l’intervalle de 30 ° C, avant et après l’intervalle prédéterminé, par exemple la tache, ou un signal d’inversion formé peut être délivré à inverser lorsque le nombre d’impulsions de l’unité de traitement du signal 13 atteint un nombre donné de sorte que l’analyse réciproque peut être effectuée dans la plage prédéterminée. Par balayage réciproque au sein de la gamme limitée, la luminance du spot augmente, ce qui contribue à la confirmation visuelle plus facile.

    Dans le mode de réalisation ci-dessus, la lumière est éteinte avant et après le point du faisceau laser de balayage de référence pour former le spot de lumière pour irradier le point de référence. Dans le mode de réalisation décrit ci-dessous, la lumière est mécaniquement (physiquement) interrompu avant et après le point de référence pour former la lumière de tache.

    Description sera faite maintenant, en se référant aux figures. 3-8.

    Figues. 3 à 5, chacun représente une partie essentielle du dispositif de nivellement laser en retirant le boîtier.

    Comme déjà expliqué, le dispositif de nivellement laser comprenant une unité principale 2 et une unité rotative 3.

    Tout d’abord, l’unité rotative 3 est décrite. Un support rotatif 16 est monté de manière rotative sur l’unité principale 2. Sur le support de rotation 16, un prisme pentagonal 15 est agencé et un engrenage entraîné 17 est prévu de manière concentrique. Un engrenage d’entraînement 18 monté sur l’arbre de sortie du moteur de balayage 19 est en prise avec l’engrenage mené 17. Le prisme pentagonal 15 déviant le faisceau lumineux émis dans la direction de l’axe de rotation dans une direction perpendiculaire à l’axe de rotation et permet à une partie 10c du faisceau lumineux pour passer.

    Ensuite, l’unité centrale 2 comprend une unité 12 d’émission de lumière ayant un axe optique aligné avec l’axe de rotation du support rotatif 16 et un circuit de commande (non représenté) en elle. La lumière unité 12 d’émission comprend un système optique 21 comportant une diode laser 20 commandé par un oscillateur laser 14 et une lentille de collimateur, etc., et le faisceau laser émis par la diode laser 20 est émis vers le prisme pentagonal 15 en faisceaux parallèles.

    Sur la surface supérieure de l’unité principale 2, une rainure de guidage 30 parallèlement à l’axe de rotation du prisme pentagonale 15 est formée, et une plaque à fente supérieure 31 est engagée de façon coulissante dans la rainure de guidage 30. La plaque fendue supérieure 31 présente une le trou oblong 32 à sa base et est fixé sur l’unité principale 2 par un boulon 33 qui est inséré à travers le trou allongé 32. en outre, à l’extrémité avant de la plaque à fente supérieure 31, un trou en forme de fente 34 est formée, qui est positionné juste au-dessus et parallèlement à l’axe de rotation du prisme pentagonale 15.

    Sur la face inférieure de l’unité principale 2, une plaque de fente inférieure 35 est montée coulissante parallèlement à l’axe de rotation du prisme pentagonale 15 de manière similaire à la plaque à fente supérieure 31. La plaque de fente inférieure 35 est fixée par vissage de la jambe 5 dans l’appareil 2. a l’extrémité avant de la plaque inférieure de la fente 35, un trou en forme de fente 36 est formée, qui se trouve juste au-dessous de et parallèlement à l’axe de rotation du prisme pentagonale 15.

    Dans ce qui suit, la description sera donnée lors du fonctionnement du dispositif, en se référant aux Fig. 7 et 8.

    Le boulon 33 et la jambe 5 sont desserrés pour déplacer la plaque à fente supérieure 31 et la plaque de fente inférieure 35 vers l’arrière, et ces plaques fendues sont fixées par serrage de la vis 33 et la jambe 5 fois. La plaque à fentes supérieure 31 et la plaque inférieure de la fente 35 ne doivent pas interférer avec le faisceau laser 10. En outre, la patte 5 est ajustée pour installer l’unité principale 2 en position horizontale à l’aide de tubes à bulles 4a et 4b.

    En pilotant l’oscillateur laser 14, le faisceau laser est émis à partir de la lumière unité 12. émettant une partie du faisceau laser parallèle émis à partir de l’unité émettrice de lumière 12 passe à travers le prisme pentagonal 15, et la partie restante du faisceau laser est dévié dans une direction perpendiculaire à l’axe optique du prisme pentagonal 15 et est émis par l’unité de rotation 3. le prisme pentagonal 15 est mis en rotation par le moteur de balayage 19 par l’intermédiaire du pignon d’entraînement 18 et le pignon entraîné 17. par balayage du faisceau laser émise à travers le prisme pentagonal 15, un plan de référence vertical est formé.

    Pour aligner le lieu du faisceau laser 10 de balayage avec la ligne de marquage 6, le boulon 33 et la jambe 5 sont assouplis pour retirer la plaque de fente supérieure 31 et la plaque de fente inférieure 35 de telle sorte que le faisceau laser 10 croix et passe par le trous fendus 34 et 36.

    Parce que la plaque à fentes supérieure 31 et la plaque de fente inférieure 35 sont présents, le faisceau laser 10 émis à partir de l’unité rotative 3 est interrompu avant et après que les trous en forme de fente 34 et 36. Par conséquent, le faisceau laser 10 en passant à travers les trous fendus 34 et 36 est tourné à repérer les lumières 10a et 10b, qui sont émis dans la direction verticale vers le haut et vers le bas respectivement.

    Pour installer facilement le dispositif de nivellement laser 1, 10b spot est d’abord aligné avec le point d’intersection des lignes de marquage 6 et 7 sous la lumière la condition d’émission comme décrit ci-dessus et le lieu sur le sol comme effectué par balayage du faisceau laser est alignée avec la ligne de marquage 6. il est inutile de dire qu’aucune opération spéciale est nécessaire, comme l’arrêt de la rotation de l’unité rotative 3 ou tournant à faible vitesse pour installer le dispositif de nivellement laser 1.

    En outre, une partie du faisceau laser 10, à savoir 10C faisceau lumineux, émis dans la direction axiale de l’unité rotative 3 projets un point, à savoir le point d’intersection de l’10c faisceau lumineux et la ligne de marquage 6, sur la surface du mur.

    Ici, la relation entre les spots 10a ou 10b et la plaque à fente inférieure 35 est décrite. Dans le cadre du dispositif de nivellement laser 1, si l’on suppose que la distance entre l’axe optique de la lumière centrale 12 émettant à la surface du sol est A, la distance entre l’axe optique de la plaque à fente inférieure 35 est B et la largeur de le trou de la fente 36 est C, alors la largeur de l’irradiation laser sur la surface du sol est donnée par: D = (C / B) × A Si la largeur de la fente par rapport au diamètre du faisceau lumineux émis est prise en compte, la trou de laser irradié sur la surface du sol est tourné vers un point. Montrant un exemple en substituant des valeurs numériques, si l’on suppose que A = 100 mm, B = 50 mm, C = 0,5 mm, alors D est obtenue à partir de l’équation (1) comme suit: D = (0,5 mm / 50 mm) x 100 mm = 1 mm ici, si la largeur du faisceau laser irradié est mis à 1 mm, le rayonnement laser projeté sur la surface du sol est à peu près en forme de point analogue.

    Dans le cas où le dispositif de nivellement laser 1 est incliné au moment de l’installation, la position du trou de fente 36 est dévié dans la direction verticale vers le bas à partir du point d’intersection. Ainsi, la position du point d’irradiation est dévié dans la direction verticale vers le bas à partir du point d’intersection. Par conséquent, il est possible d’obtenir une tache d’irradiation précise et stable en ajustant le dispositif en position horizontale à l’aide des tubes à bulles 4a et 4b.

    En ce qui concerne l’inclinaison de l’unité lumineuse 12 émettant dans le plan vertical comprenant l’axe optique, l’axe optique lui-même est compensée. Ainsi, même lorsque le trou de fente est incliné, la tache d’irradiation ne se déplace pas.

    En ce qui concerne l’inclinaison dans un plan perpendiculaire à l’axe optique, l’irradiation par point se déplace de la manière décrite ci-dessus. Par exemple, si la mise à niveau du dispositif est ajustée en utilisant un tube à bulles de 1 ‘/ 1 div. même quand il y a une erreur de lecture d’une graduation, le spot se déplace de 0,03 mm dans le cas où A = 100 mm, comme décrit ci-dessus, et cela provoque aucun problème dans le fonctionnement pratique.

    Comme cela est décrit ci-dessus, il est conçu de façon que les plaques fendues 31 et 35 peuvent être déplacés dans et hors par rapport au plan d’irradiation laser vertical. Par conséquent, lorsque l’opération de marquage inférieure est réalisée après l’installation du dispositif, le faisceau lumineux ne soit pas entravé et aucun problème se produit dans l’opération.

    En outre, dans le but de l’opération que le dispositif de nivellement laser 1 de positionnement, la plaque supérieure de la fente 31 ne soit pas nécessaire. En fournissant de la plaque supérieure de la fente 31, le dispositif peut être tourné vers un dispositif laser rotatif équipé d’une unité verticale. En adoptant la plaque à fente supérieure 31, il est possible d’atteindre le but avec une grande précision, à savoir pour irradier la lumière spot 10a dans le sens vertical vers le haut, pour projeter le marquage au sol au plafond, ou à aligner dans le sens vertical.

    L’ampleur de l’interruption de la lumière sur place par la plaque fendue supérieure 31 et la plaque de fente inférieure 35 pour former le spots 10a et 10b est déterminée en sélectionnant de manière adéquate les largeurs de la plaque à fente supérieure 31 et la plaque de fente inférieure 35. En outre, il est inutile de dire que les plaques fendues peuvent être prévus sur les côtés latéraux de l’unité principale 2.

    Fig. 6, un capteur 37 est prévu sur le support de rotation 16 du mode de réalisation ci-dessus. Par ce codeur 37, il est possible de contrôler la position et l’étendue du balayage. De même pour le cas où la plaque à fente 35 est disposée en face-à-face au plan d’irradiation laser tourné et irradiée, le spot laser peut être obtenu en disposant la plaque fendue 35 à la position désirée et à effectuer un balayage réciproque vers la plaque à fente 35. Sous cette condition, une tache d’irradiation avec luminance supérieure peut être atteint en utilisant le faisceau d’irradiation laser à balayage ayant partiellement haute luminance moyenne.

    Comme cela est décrit ci-dessus, il est possible selon l’invention d’effectuer un positionnement du dispositif de nivellement laser selon un agencement simplifié et sans nécessiter un fonctionnement spécial et pour aligner le plan laser vertical formé par le dispositif de nivellement laser à la position désirée avec une grande précision.

  • RELATED POSTS

    Laisser un commentaire