Comment provoquer une abortion_1

Comment provoquer une abortion_1

Est-ce que la Bible tolère l’avortement?

Clearing Up Misconceptions

Au fil du temps, de nombreuses croyances avec peu ou pas de fondement biblique se sont glissées dans la pensée chrétienne commune. Cette série web vise à corriger certaines des idées fausses les plus répandues au sujet de la Bible.

"La Bible Condones avortement." Il y a plusieurs années, ces mots me saluaient quand je me suis connecté à un forum de discussion en ligne locale, qui a souvent porté sur des questions bibliques. Cette déclaration m’a intrigué puisque je ne pouvais pas me rappeler quoi que ce soit dans l’Écriture qui pourraient être prises à distance de telle manière. Donc, je clique et a ouvert le fil. À l’appui de cette affirmation, la personne (appelons-le Bob) a cité le compte dans Exode 21: 22-25. qui parle des conséquences des hommes qui se battaient lorsque l’un d’eux accidentellement frappé une femme enceinte.

Avant de répondre à ce post, je décide de voir si d’autres chrétiens avaient fait un bon travail de réfuter l’affirmation de Bob. Malheureusement, personne n’a pris la peine de réfuter les erreurs Bob avait fait. Un chrétien (disons sa Molly appellent) ont tenté d’apporter une réponse, mais fait les choses encore pire. Molly essentiellement dit Bob que ce passage a été trouvé dans l’Ancien Testament et que les chrétiens suivent simplement le Nouveau Testament, qui dit l’avortement est erroné.

Bien que les chrétiens ont des interprétations différentes sur la relation entre l’Ancien et le Nouveau Testament, qui est pas la question ici. Molly essentiellement accordé les allégations de Bob comme étant vrai. En d’autres termes, elle a dit l’Ancien Testament affirme que l’avortement est pas une grosse affaire, mais quand Jésus est venu, Dieu a changé d’avis et a décidé qu’il était erroné.

Cette discussion nous donne l’occasion de pratiquer la "Ne pas répondre. Répondre " stratégie décrite dans Proverbes 26: 4-5. La première étape de cette approche est de nous assurer que nous ne répondons pas à Bob de la même manière qu’il exposait ses revendications. Son ton a clairement qu’il voulait provoquer les chrétiens et attaquer la Bible. Nous devons nous assurer que notre réponse n’attaque pas l’Écriture et la forcer à se contredire que Molly avait involontairement fait. Nous ne devrions pas attaquer Bob. Paul a demandé aux croyants de Corinthe à être " renversons arguments " et " nous amenons toute pensée captive à l’obéissance du Christ " (2 Corinthiens 10: 5). Tout en réfutant attentivement les arguments avancés par les ennemis de la vérité, nous devons aussi dire la vérité dans l’amour (Ephésiens 4:15).

Qu’est-ce que l’État Bible?

Molly aurait dû contester la présupposition de Bob que la Bible dit réellement ce qu’il prétend qu’il fait. Je décidai de regarder ce passage, et je trouvai quelques détails intéressants. Bob avait cité de la New Revised Standard Version, qui stipule:

Quand les gens qui se battent blessent une femme enceinte afin qu’il y ait une fausse couche, mais pas d’autres dommages suit, le responsable doit être condamné à une amende ce que les exigences du mari de la femme, payer autant que les juges déterminent. Si aucun dommage suit, vous donnerez vie pour vie, oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. (Exode 21: 22-25, TOB)

Selon le TOB, ce passage semble enseigner que si la femme enceinte fait une fausse couche, mais n’a pas se faire du mal, alors la personne qui a causé l’erreur face à une simple amende fixée par le mari de la femme et les juges. Mais si la femme n’a été blessé, alors la punition serait " vie pour vie, oeil pour oeil," etc. En d’autres termes, la New Revised Standard Version rend la vie de la mère semble plus important que la vie de l’enfant à naître.

Même si cela était une traduction exacte du passage, cette loi mosaïque ne traite pas vraiment la pratique moderne de l’avortement. Cette loi concerne un accident, mais Bob a cherché à l’appliquer à détruire délibérément la vie de l’enfant à naître par l’avortement. Néanmoins, le passage est pertinent pour le débat sur l’avortement car il traite de la question de la valeur de la vie de l’enfant à naître.

Quand je levai les yeux vers le verset dans ma version de la Bible, je lis quelque chose de différent. En fait, la version était si différent que le sens complètement changé. Voici le même passage de la LSG:

Si les hommes se battent, et blessé une femme avec enfant, de sorte qu’elle donne naissance prématurément, sans autre accident, il sera certainement puni en conséquence que le mari de la femme lui impose; et il doit payer que les juges déterminent. Mais s’il y a un accident, tu donneras vie pour vie, oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. (Exode 21: 22-25)

Avez-vous remarqué la différence majeure? Ce passage indique que si les combattants blessés une femme enceinte " afin qu’elle donne naissance prématurément, sans autre accident," puis l’homme serait condamné à une amende. Quelle est la différence? Cette version, il est clair que si l’enfant était né prématurément (non une fausse couche ) Et ni l’enfant ni la mère ont été blessés, alors l’homme serait condamné à une amende que le mari de la femme et les juges déterminé. Toutefois, si aucun dommage a été fait pour l’enfant prématuré ou de la mère, puis le jugement sera effectué en conséquence. Si l’enfant ou de la femme sont morts, alors l’homme serait exécuté. Le principe de justice proportionnelle est exposée (à savoir la punition doit correspondre au crime). Ainsi, selon cette version, l’enfant à naître est pleinement humain et doit être traitée comme telle.

Traduction de l’Exode 21: 22-25

Comme il existe une telle différence radicale entre ces deux versions sur ce passage, est-il possible de savoir lequel est le bon? La clé est de revenir en arrière et regarder le texte original pour voir si la traduction doit être "fausse couche" ou " donne naissance prématurément." L’expression hébraïque est וְיָצְא֣וּ יְלָדֶ֔יהָ (yatsu yelādêhā ), Ce qui signifie littéralement " ses enfants sortent. "

Cette signification a été véhiculée par presque tous les autres version majeure Bible:

  • King James Version – " son fruit partent de son "
  • New King James Version – " elle donne naissance prématurément "
  • New American Standard Bible – " elle donne naissance prématurément "
  • New International Version – " elle donne naissance prématurément "
  • English version standard – " ses enfants sortent "
  • Nouvelle version Century – " [Provoquant] le bébé à sortir "
  • Traduction littérale de Young – " ses enfants sont sortis "
  • Holman Christian standard Bible – " ses enfants sont nés prématurément "
  • New English Translation (NET) – " son enfant est né prématurément "
  • Darby Translation – " elle être livrée "

La Septante, également appelé la LXX, est une traduction grecque de l’Ancien Testament. Il traduit la phrase comme " ἐξέλθη τὸ παιδίον " (exelthê à paidion ). Cela signifie littéralement " l’enfant de sortir. "

En fait, dans la recherche de multiples traductions, je ne ai trouvé quelques-uns qui traduit cette phrase comme "fausse couche." En plus de la New Revised Standard Version (cité par Bob), la précédente édition de cette traduction, la version standard révisée, 1 utilise le mot "fausse couche." Chose intéressante, le RSV est une révision de la American Standard Version (1901), qui ne pas utiliser ce terme. Au lieu de cela, il utilise l’expression " son départ de fruits," comme le roi James Version sur laquelle elle était fondée. La seule autre version que je trouve que utilisé "fausse couche" dans ce passage était la Bible Amplified.

Dans le même livre de la Bible, le même mot de racine hébraïque se traduit par le RSV, TOB et Amplified comme " sont livrés ," " donner naissance ," et " bébés sont nés," respectivement. Cette traduction se produit dans le compte des sages-femmes des Hébreux, Schiphra et Pua, qui ont été commandés par le Pharaon de tuer à la naissance tous les fils des femmes des Hébreux. Les sages-femmes ont dit plus tard que Pharaon " les femmes des Hébreux ne sont pas comme les Égyptiennes; car ils sont vifs et donner naissance avant que les sages-femmes viennent à eux " (Exode 01:19. Soulignement ajouté).

En outre, l’Exode 23:26 États, " Personne ne subira une fausse couche ou être stérile dans votre pays. " Tant le Amplified et TOB traduire le mot comme "fausse couche," tandis que le RSV rend l’expression comme "jeté son jeune." Donc, l’hébreu a clairement un mot qui signifie "fausse couche," mais il n’a pas été utilisé dans Exode 21:22.

Conclusion

Il semble incompatible pour le RSV, TOB, et la Bible Amplified pour rendre le même mot hébreu différemment dans ces deux endroits. Bien sûr, le contexte détermine comment il faut traduire un mot en particulier, mais Exode 21:22 fait clairement référence à la naissance prématurée, pas une fausse couche. Lorsque l’on compare l’Écriture avec l’Écriture, nous constatons que les enfants à naître sont décrits comme pleinement humain chaque fois que discuté dans la Bible. Voici juste quelques exemples:

  • Genesis 25:22 – La "enfants" (Jacob et Esaü) se heurtaient dans Rebekah.
  • Luc 1:36 – Marie est dit par un ange que sa parente Elisabeth avait conçu un "fils" et était à son sixième mois de grossesse.
  • Luc 1:41, 44 – Alors qu’il était encore dans l’utérus, Jean-Baptiste est appelé "bébé," qui a sauté dans le ventre de sa mère.

Lors de la prise de ces et d’autres passages en considération, les traducteurs doivent clairement se sont traduits Exode 21: 22-25 d’une manière compatible avec l’Ecriture et fidèle à la langue d’origine. Pour une raison quelconque, ils ne le font pas.

Au lieu de peut-être tolérer l’avortement ou au moins réduire au minimum la durée de vie de l’enfant à naître, la Bible déclare clairement à travers ses pages que l’enfant à naître est autant un être humain que ceux d’entre nous qui sont déjà nés. En fait, Exode 21: 22-25 se retourne en fait sur ceux qui souhaitent l’utiliser pour justifier l’avortement parce qu’il enseigne que l’enfant à naître est tout aussi précieux aux yeux de Dieu que la personne qui a déjà été né.

Considérez les belles paroles suivantes composées par le Psalmiste:

Pour que vous avez créé mes reins, vous me tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue parce que je suis une créature si merveilleuse; Tes oeuvres sont admirables, je sais que très bien. (Psaume 139: 13-14)

Lorsque l’on considère tout ce que Dieu a fait pour nous à travers tous nos jours, à partir du moment de la fécondation, peut nous le louer pour être le Créateur et Seigneur de la vie.

RELATED POSTS

  • Comment provoquer une abortion_2

    L’avortement dans la loi juive Comme l’avortement refait surface comme une question politique dans la prochaine élection présidentielle américaine, il est intéressant d’étudier l’approche juive…

  • Comment provoquer une abortion_8

    Jeux Narcissists Jouer Les narcissiques sont maîtres à jouer des jeux d’esprit. Ils jouent pour gagner et ne faire aucun prisonnier. Ils sont perdants pauvres et si elles ne # 8217; t gagnent,…

  • Comment provoquer une fausse couche – New …

    Comment provoquer une fausse couche Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une femme souhaite induire une grossesse naturelle. Certains d’entre eux peut-être que l’avortement est illégal dans…

  • Comment provoquer une abortion_6

    NHS boob job scrounger Josie Cunningham affirme: «Je l’ai trouvé la beauté au sein», comme elle regrette d’avoir l’avortement afin qu’elle puisse obtenir la chirurgie du nez Par Lucy Crossley…

  • Comment avoir abortion_5 naturel

    L’avortement et la Bible: Pro-Life ou Pro-Choice? Est-morale de l’avortement ou immoral? La vie à naître dans le ventre de la mère (la fœtus ) Un être humain séparé, ou est-ce juste une partie…

  • Comment avoir abortion_7 naturel

    tracts Avortement L’Eglise catholique a toujours condamné l’avortement comme une tombe mal. écrivains chrétiens de l’auteur du premier siècle de la Didachè au pape Jean-Paul II dans son…

Laisser un commentaire